Centre de Santé Communautaire Centre-ville

Rapport Annuel 2020

Mot du président du conseil d’administration et de la directrice générale

2019 s’annonçait pourtant bien. En effet, beaucoup de temps et de ressources avaient été consacrés à finaliser nos rénovations, participer activement au lancement et à la mise en oeuvre de la nouvelle Équipe Santé Ottawa et élaborer de nouveaux plans pour mieux aborder les défis de notre communauté.

Mais 2020 apparaîtra définitivement dans nos annales comme une année inoubliable.

Hormis le bouleversement sans précédent que la COVID-19 aura causé, cette crise aura aussi permis de mettre la lumière sur les disparités et les iniquités qui entravent le bien-être physique et mental dans nos communautés.

Dans notre plan de réponse, nous avons mis à contribution toutes les ressources disponibles pour soutenir nos communautés et nos équipes. Cela n’a pas du tout été facile : pour le bien-être et la sécurité de tous, nous avons dû souvent ajuster nos procédures en fonction de l'évolution de la situation, parfois prendre des décisions difficiles, et beaucoup solliciter notre personnel. Mais nous pouvons désormais affirmer avec fierté que nos communautés sont empathiques, solidaires et résilientes. Vous verrez dans ce rapport comment nous avons réussi à nous mobiliser pour assurer que personne ne soit laissé pour compte.

Ce messages se veut donc avant tout être un testament de l’engagement, la dévotion et la compassion dont les toutes parties prenantes du Centre de santé communautaire du Centre-ville ont fait preuve: les membres du conseil d’administration, le personnel, les clients, les bénévoles, les partenaires et les donateurs.

Merci infiniment à tous !

Pour le chemin qu’il nous reste à parcourir dans cette crise, nous savons pouvoir compter sur toutes les forces vives et rebâtir de façon inclusive une communauté en santé.

Aujourd’hui, notre vision demeure plus que jamais incarnée dans tout ce que nous entreprenons pour assurer que les personnes que nous servons seront à l’abri et leurs besoins comblés, autant que faire se peut.

Cette vision est réalisable si nous demeurons une communauté unie et déterminée à nous rétablir et à rester en santé.

  • SACHA BAHARMAND

    Président du CA

  • SIMONE THIBAULT

    Directrice Générale

Mission

Nous ouvrons la voie à l’amélioration de la santé et du bien-être des personnes et des communautés.

Vision

Des communautés saines, attentionnées et ouvertes où chaque personne compte.

Administrateurs du conseil

PRÉSIDENT Sacha Baharmand

VICE-PRÉSIDENTE Patrick Ladouceur

SECRÉTAIRE Chantal Krantz

TRÉSORIER Charlie Thompson

ADMINISTRATEURS Leah Bartlett Charlie Brenchley Mike Bulthuis Darcy DeMarsico Justin Holness Valerie Repta Chris Sorfleet Dave Zackrias

REPRÉSENTANTES DU PERSONNEL Anita Ruzansky Dana Sidney

ACCOMPLISHMENTS OF 2019–2020

Accompagner dans le voyage vers le bien-être

Lisa et Alison font partie d’un groupe de marche en intérieur pour les personnes qui veulent se mettre en forme – Musée des beaux-arts du Canada. Elles se sont rencontrées à cette activité, et depuis, elles se voient plusieurs fois par semaine pour marcher ensemble.

Grâce à la prescription sociale, 50 clients qui étaient socialement isolées ou en besoin de soutien à l’égard de leurs déterminants sociaux de santé sont entièrement soutenues et transférées directement de leur clinicien aux programmes communautaires. 10 « champions de la santé », des bénévoles ont été recrutés pour aider le CSCC à concevoir et offrir des programmes.

Nous avons remporté “le prix de la prescription sociale » au niveau international aux côtés de l’Alliance pour des communautés en santé. De nouveaux groupes et programmes d’exercices physiques pour les femmes, d’improvisation musicale, de rédaction créative, de marche en intérieur, etc.ont été mis en oeuvre ainsi que des partenariats avec le Musée de la nature et le Musée des beaux-arts du Canada.

Amélioration continue de nos services de santé pour personnes trans

À la suite d’un processus de co-conception en collaboration avec la communauté trans, bispirituelle, non binaire et intersexuée, un financement permanent a permis d'améliorer l'accès aux soins pour les jeunes de 17 ans et plus, ce qui a contribué à répondre à la demande de services pour les jeunes.

Avec l’aide de l’équipe de santé pour les personnes trans et sous la direction du chef du programme de santé pour les personnes trans, nous avons créé une série de vidéos utiles et de FAQ.

Répondre aux besoins urgents des résidents n’ayant pas accès au minimum vital

Pour soutenir les personnes sans-abri pendant la pandémie de la COVID-19, les CSC du Centre-ville et de Somerset Ouest se sont associés au personnel de la Ville pour faire fonctionner le centre de répit McNabb qui donnait accès à des salles de bains, des douches, du matériel de réduction des méfaits, des repas et un endroit frais pour se reposer de la chaleur.

Depuis son ouverture, le centre a eu plus de 3 700 interactions avec la clientèle, ce qui montre le caractère essentiel de ces services.

Œuvrer auprès des nouveaux arrivants LGBTQ

Un sondage au sein de notre programme de nouveaux arrivants LGBTQ a révélé que 93 % des personnes participent au programme parce que c’est un espace sûr où elles se sentent à l’aise dans leur identité; que 42 % affirment que le groupe et le programme sont essentiels pour se renseigner et se faire aiguiller; et que 95 % sont très satisfaits du programme.

Portée du programme : 80 clients différents y ont participé et il y a eu 1 053 contacts de groupe.

Offrir aux familles et enfants l’aide dont ils ont besoin

Durant la COVID-19, l'équipe a pris contact avec plus de 100 familles pour leur fournir du matériel d'urgence pour bébés, des trousses d'apprentissage précoce et d'activité physique.

Des conseils pour l’allaitement maternel, la période périnatale et la période postnatale ont été dispensés au téléphone et un service hebdomadaire de pesée de bébé en libre-service a été offert sur place. Un soutien téléphonique et des informations sur le développement de la petite enfance, l’aide parentale et de l’information sur les services ont été fournis aux familles.

Bienvenue dans notre centre de santé communautaire fraîchement rénové

En mai 2019, le projet de rénovation visant à créer une installation accueillante pour les membres de la communauté est passé à la dernière étape. Nous avons lancé une demande de propositions pour des installations artistiques permanentes.

La diversité a prévalu dans la sélection des artistes qui ont offert leur temps et créativité. Une consultation et des ateliers se sont tenus avec le personnel et les membres de la communauté pour trouver des idées et de l’inspiration.

FAITS SAILLANTS DE 2019–2020
Nous avons élargi nos soins primaires et les soins offerts par l’équipe des Services sociaux pour les personnes souffrant de multiples problèmes de santé chroniques, dont ceux qui ont des problèmes de santé mentale ou de dépendance, qui vivent dans des logements précaires ou qui sont sans-abri au centre-ville.
En collaboration avec les centres de santé communautaire de Somerset Ouest et de Carlington, nous avons augmenté notre capacité à rejoindre et soutenir les consommateurs de drogues grâce à la distribution de trousses d’éducation, de naloxone et de matériel sécuritaire et à de l’aiguillage vers des services de santé et sociaux.
Nous sommes un des deux centres de santé communautaire hôtes du Healthy End of Life Project (HELP) (« Projet pour une fin de vie saine ») qui soutient les personnes très âgées, fragiles ou qui souffrent de maladies chroniques ou limitant l’espérance de vie afin de leur permettre de vivre chez eux ou dans la communauté le plus longtemps possible.
Lorsque la pandémie de Covid19 est survenue, le CSCC a passé avec succès la transition aux soins virtuels pour la plupart des services tout en maintenant les rendez-vous essentiels en personne disponibles et en mettant l'accent sur le maintien des soins pour les populations vulnérables.

Histoires de Centretown

Avec des problèmes de santé comme le diabète et la dépression plus le fait de s'occuper de son père malade, Ken Roberts, 56 ans, s'est retrouvé à la fois seul et isolé, ce qui peut avoir des effets néfastes sur la santé.

Rémi Serge Gratton, à l’avant au centre, et Ken Roberts, à droite au centre, plein d’enthousiasme, en train d’improviser avec les musiciens amateurs « talent optionnel » du Centre de santé communautaire du Centre-ville.

Le poids de la solitude : les Canadiens sont confrontés à un avenir solitaire et cela affecte leur santé (par Joanne Laucius)

Dans les dernières années, Ken Roberts a vécu une crise de solitude et d’isolement social.

Aidant naturel pour son père pendant six ans, la série d’hospitalisations que subit ce dernier, et bientôt la démence qui s’installe, apportent leur lot de stress. Son père et lui partageaient un appartement, et étaient seuls la plupart du temps. Le père de Ken est décédé en 2015, suivi de son frère en 2017. Ken a souffert de dépression et a reçu un diagnostic de diabète de type 2.

« J’ai presque toujours été introverti, affirme-t-il, donc ça ne me dérangeait pas de rester à la maison tout le temps. C’est presque devenu une habitude. »

Mais Ken, 56 ans, s’est rendu compte que sa santé dépendait de sa capacité à sortir de chez lui et à socialiser. Il s’est donc inscrit à un club de cuisine et à un groupe de marche. Un jeudi il n’y a pas si longtemps, on l’a même aperçu en train d’improviser avec les musiciens amateurs « talent optionnel » du Centre de santé communautaire du Centre-ville.

« Si vous avez des interactions, les gens ont des attentes, ce qui vous motive, dit-il, alors que si vous êtes seul, c’est facile de tomber dans la négativité. C’est important d’avoir du renforcement des autres. »

[…] En Ontario, 11 centres de santé communautaire, dont le Centre de santé communautaire du Centre-ville, ont fait partie d’un projet pilote visant à donner des « prescriptions d’activités sociales » aux personnes se sentant isolées. Les activités allaient des leçons de danse aux visites de musées et étaient destinées à accroître les liens sociaux. Les médecins, le personnel infirmier et les autres professionnels de la santé qui constataient de l’isolement social pouvaient aiguiller le client vers des « travailleurs de liens », qui se chargeaient de trouver des activités sociales sur mesure.

[…] « Nous allons mieux lorsque nous sommes en compagnie », déclare Natasha Beaudin, chef de projet du Centre de santé communautaire du Centre-ville. Les prescriptions sociales ont aussi permis de garder le personnel alerte aux signes de solitude dans leurs interactions avec la clientèle. « Vivre au centre-ville d’Ottawa peut être une grande source d’isolement », selon elle.

[…] Ken a mentionné que les activités comme faire de la musique avec le groupe amateur lui donnent une raison de sortir de chez lui. « Si je ne suis pas motivé, je m’enferme dans mes pensées. Je dois trouver des stratégies pour me motiver et interagir avec ceux qui m’entourent » a-t-il dit.

Lire l’article complet en anglais Article republié avec l'autorisation expresse de : Cochrane Times-Post, une division de Postmedia Network Inc.
Le Groupe des Nouveaux Arrivants Francophones

Le Groupes de Nouveaux Arrivants Francophones est un groupe qui offre des informations, des ressources et du soutien en français. Il est animé par un pair nouvel arrivant et soutenu par les membres du personnel. Voici quelques commentaires récents des membres du groupe :

« Le rassemblement entre francophones m’a donné une famille avec laquelle je pouvais communiquer. Au cours de la formation, je me suis identifiée à l'exemple du palmier dans le désert. Cette illustration montrait comment le palmier a cherché des forces intérieures et extérieures pour tenir le coup et continuer à grandir malgré le poids très lourd qu’il portait. A ce moment-là, je ne voyais pas comment m’en sortir toute seule : je ne connaissais personne et je ne parle pas anglais. Après la séance, j’ai appelé ma fille pour lui dire que j’étais sauvée. Comme un palmier dans le désert, désormais, j’avais une famille de frères et sœurs tombés du ciel comme des gouttes de pluie et un groupe pour communiquer en français sur Whatsapp. Je peux dire que le Groupe des Nouveaux Arrivants Francophones et le CSCC ont été la source de mon bien-être au Canada » N.

« Depuis le début, nous avons acquis beaucoup de connaissances lors des formations. En particulier durant les rencontres virtuelles. Nous avons appris beaucoup de choses que je ne connaissais pas comme l’utilisation comme la banque en ligne, l’achat en ligne, les réunions au téléphone, etc. Durant le confinement, le personnel se souciait de notre santé physique et de notre moral. Pour gérer la solitude, ce qui nous a le plus aidé, c’est de communiquer entre tous les membres du groupe. Les expériences des uns des autres m’ont aidée mais surtout on s’encourageait mutuellement, par exemple pour faire du sport ou de la marche. Nous avons bénéficié du Food Bank, de matériel pour la lecture, la broderie, d’appareils électroménagers. Pour une personne qui habite dans un refuge et n’a pas accès à une cuisine, c’est très important. Je ne peux pas tout énumérer, je peux tout simplement dire que j’ai trouvé une famille » R.

« Pour moi, être dans le groupe a un impact positif dans ma vie. Ce n’est pas facile d’être loin des siens. Avec le décalage horaire, je ne peux pas communiquer avec eux quand je le veux. Ici, je ne connaissais personne. Je voyais des gens passer sans pouvoir leur parler. Dans ce groupe, je me suis senti accueillie et on a établi la communication tout de suite et sans crainte. Notre groupe Whatsapp nous permet de discuter, de partager des informations et de s’entraider. Personnellement, j’ai pu me rendre utile comme bénévole du centre grâce à ce groupe. L’inactivité est quelque chose qui sape le moral. De savoir que j’ai une rencontre tous les mercredis, même si c’est au téléphone, cela me rassure et je ne suis pas seule. En plus, je me sens engagée envers les autres membres. Quand un infirmier a été invité pour nous parler de la COVID-19, les peurs non fondées se sont dissipées et ont laissé place à une prudence sans stress particulier. Cette sérénité, je l’ai eue grâce au groupe » D.

TESTIMONIALS
Ouvert et inclusif.
Plus spacieux grâce aux rénovations.
J’ai commencé à prendre de la testostérone sans problème et rapidement!
Je n’ai pas à m’inquiéter de trouver un médecin si le mien part ou prend sa retraite.
Amical, accessible, compétent.
Nous cherchions de l’aide lorsque nous avons emménagé ici, et nous en avons trouvé.
Au centre, l’accueil est rapide, le suivi est bien planifié. En cas d’examen, si les résultats nécessitent un traitement, on t’appelle au téléphone.
Les ressources et services offerts sont très utiles, et le personnel est toujours accueillant et gentil.
Tous les services sont offerts, sauf les rayons X, les analyses de sang et les échographies.

Nos Supporteurs